TURBOT


Une des plus grandes espèces de poissons plats

Nom scientifique : Psetta maxima 
Famille : Scophthalmidés
Autres noms :
Poids maximum : 25 kg (moy. 6 kg)
Taille maximale : 1 m (moy. 50 à 70 cm) 
Durée de vie : 15 ans
Période de frai : Avril à Août
Ponte : 5 à 15 millions d'oeufs de 1 mm

Mode de vie

Le turbot vit à des profondeurs moyennes comprises entre 20 et 100 mètres, sur des fonds de sables et graviers, voire de roches. Ce poisson plat se nourrit très souvent de poissons de fond, de Lançons et de petites morues ainsi que de gros crustacés ou de certains coquillages. Si on estime que les mâles vivent environ 17 ans et les femelles jusqu'à 27 ans, il est à noter que les mâles sont en surnombres et sont plus petits que les femelles. La maturité sexuelle du Turbot est atteinte vers l'age de 3 à 5 ans. A des profondeurs faibles (10 à 40m), la ponte du turbot est importante. Une femelle peut pondre jusqu'à 15 millions d'œufs pélagiques qui éclosent après une bonne semaine. Dés que les larves atteindront la taille de 25 mm, elles rejoindront les hauts fonds et resteront prés des côtes.

Voici l'une des plus grandes espèces de poissons plats. Le Turbot est un poisson plat gaucher. Sa nageoire dorsale commence devant l'œil. La ligne latérale marque un arc franc au dessus des pectorales. Dépourvu d'écailles, le turbot a la peau recouverte de tubercules osseux répartis de façon égale sur toute la surface de son corps. Ses dents sont pointues. Ses couleurs sont en rapport avec le fond qu'il fréquente, le rendant ainsi très discret. S'il y a eu des spécimens de prés de 2 mètres, de nos jours, les plus gros sujets ne dépassent pas le mètre.

Pêche

Le Turbot est plus pêché en Atlantique qu'en Méditerranée ou en Mer Noire. A la calée, à la pêche à soutenir ou à la dandine, vous pouvez espérer capturer quelques Turbots en utilisant comme esches des poissons vivants tels que le Lançon ou le Mulet, le Tacaud ou le Hareng. Vous pouvez aussi utiliser une cuiller ondulante ou un leurre souple. A la fin de l'été au début de l'hiver, il est recherché sur les plages de la Manche et de l'Atlantique. Les Girondins et les Landais lui proposent un lançon mort ou vif, un morceau de filet de maquereau, une lamelle de chair d'encornet, un couteau. Le montage landais comporte généralement deux potences de 25 à 30 centimètres armées chacune d'un hameçon numéros 2/0 à 3.En Méditerranée, les pêcheurs le pêchent des plages, près de secteurs de pierraille ou à l’embouchure des rivières. Certains emploient un montage à deux longues empiles de 50 à 80 cm, armées chacune d'un hameçon 1/0 à 3, d'autres un montage coulissant. Dans ce dernier cas, le bas de ligne peut être armé d'un seul hameçon 1/0 à 2 ou de trois numéros 4.

 

ce site a été créé sur www.quomodo.com