MAQUEREAU


Actif et rapide, le maquereau

Nom scientifique : Scomber scombrus
Famille : scombridés
Autres noms :
Poids maximum : 3,5 kg (moyenne 600/700g)
Taille maximale : 80 cm (moyenne 35 cm)
Durée de vie : 15 ans
Période de frai : Janvier à Juin
Ponte : 500 000 environ

Mode de vie

L’hiver, ils forment des bancs très importants. Et vit sur les fonds au large des côtes (jusqu'à 200m de profondeur). Il mange essentiellement des micro-organismes qui composent le zooplancton. Au printemps, en se rapprochant des côtes il trouve davantage de nourriture ; il choisit alors pour nourriture des petits crustacés, des mollusques et des gastéropodes marins. Le maquereau atteint sa maturité sexuelle à la fin de la troisième année. La période de frai s'étire de mars à Juillet selon la température de l'eau (entre 11 et 14°C). C'est ainsi qu'il se reproduit en mars dans le Golfe de Gascogne et dans le Golfe du Lion et en juin/juillet dans la Mer du Nord.  Il approche les côtes pour frayer. Alors quand pleine journée ils préfèrent rester vers les fonds, les maquereaux profitent de la nuit pour se rapprocher de la surface. Ils se nourrissent de petits harengs, d'alevins et de plancton. Ils apprécient aussi les crevettes et les vers. Sa croissance est très lente puisqu'un maquereau de 8 ans ne dépasse guère les 500 g.

Le maquereau est sans doute un des poissons les plus beaux. Ce petit parent du thon est taillé pour la vitesse.
Le corps du maquereau revêt la forme hydrodynamique d'un fuseau élancé. Couvert de minuscules écailles fines et adhérentes, il se termine par un long et mince pédoncule caudal et une queue fine et échancrée en forme de croissant. Le dos porte deux nageoires relativement éloignées l'une de l'autre. La tête conique de ce poisson carnassier est dépourvue d'écailles. Elle est munie d'une grande bouche dotée de nombreuses petites dents acérées. Le dos du poisson est d'un vert-bleu iridescent zébré de chevrons de couleur sombre. Les flancs plus clairs sont nacrés et le ventre est d'un blanc argenté. Le maquereau dépourvu de vessie natatoire est obligé de se mouvoir s'il ne veut pas couler. C'est aussi pour lui une façon de s'oxygéner.
Le maquereau espagnol (Scomber japonicus) qui est aussi présent dans nos eaux est identifiable par les tâches qui sont visibles sous la ligne latérale.

Pêche

Pour les amateurs, sachez que la meilleure période de pêche est entre mai et juillet. On pêche le maquereau du bord à la cuillère tournante (dans ce cas le lest de la cuillère suffit) ou avec un train d'hameçons munis de plumes (mitraillette).
Utiliser une canne de lancer lourd équipé d'un moulinet à tambour fixe démultiplié 4/0, un fil de 28/100 et un hameçon mer 2/0.
En bateau, dans la bande des 2-3 milles et avec environ 30 mètres de fond, vous aurez sans doute la chance de le trouver en nombre. Avec une ligne de 30/100 équipée d'un plomb de 70 ou 80 g, un hameçon simple ou triple en 2/0 sur lequel vous présentez une petite sardine ou un vers vous aurez quelques prises.

ce site a été créé sur www.quomodo.com