DAURADE


La dorade (ou Daurade) préfère le fond

Nom scientifique : Spondyliosoma cantharus
(Daurade Royale : Sparus auratus)
Famille : Sparidés
Autres noms :
Poids maximum : 3 à 4 kg (1,5 kg en moyenne)
Longueur maximale : 50 cm
Durée de vie : 10 ans
Période de frai : Mars à Juin
Ponte : 200 000 / kilo

 

Mode de vie

La daurade royale est un poisson côtier, plus ou moins grégaire selon l'âge. Ce poisson fouisseur vit sur les fonds meubles (gravier, sable, herbiers) à une profondeur qui varie de quelques centimètres à plusieurs centaines de mètres. Le poisson juvénile se nourrit d'abord de zooplancton puis il adopte un régime à base d'invertébrés benthiques.  
Adulte, la daurade se nourrit de petits poissons (sardine, lançon.), de mollusques bivalves (moules, palourdes, coques, huîtres, couteaux.), de crustacés (crabes.), d'échinodermes (oursins.) et de vers (néréides, bibis.). C'est pourquoi elle est friande d'esches naturelles.
Les daurades sont des espèces hermaphrodites qui naissent mâles puis se transforment en des poissons femelles. Lors de la période de reproduction, la daurade quitte les côtes pour gagner la haute mer. La femelle peut pondre jusqu'à 200 000 ovules par kilo de son poids. La Daurade a une petite tête et une petite bouche garnie de nombreuses dents. Son corps haut est rayé de barres verticales devient très sombre au moment du frai. La daurade (ou dorade) royale est un poisson de 20 à 50 cm de longueur (taille maximale 60 à 70 cm). Sa bouche, aux lèvres épaisses comporte une puissante dentition composée elle-même de 4 à 6 robustes " canines " acérées et de 2 à 4 rangées de molaires planes implantées à l'arrière. Le dos de la daurade royale est gris ou brun avec des reflets bleutés et argentés, les flancs sont d'un gris métallisé et le ventre blanc La dorade pond ses œufs dans un "nid" creusé par le mâle et qui se chargera aussi de la garde.

Pêche

Cette daurade Royale (aussi écrit Dorade) voit ses effectifs remonter après la pêche intensive dont elle a été victime. C'est pourquoi il est important d'une part d'éviter sa pêche en période de fraie et d'autre part de faire en sorte de la remettre à l'eau. Très peu consommée, la dorade mérite qu'on la préserve encore quelques années. La pêche à soutenir du bord ou en bateau est celle à mettre en œuvre pour la daurade. Il vous faut une canne de mer ou une canne de surf casting équipée d'un moulinet à tambour fixe garni d'un fil de mer de 50/100. Le bas de ligne sera composé de 4 avançons montés sur clipots avec des hameçons n° 4 à 6. Attention cependant à la force destructrice de la dentition d'une daurade. Un hameçon fer de fort et très bien aiguisé est indispensable. Pour la plombée un plomb grappin convient. Pour attirer la daurade, l'encornet ou la coque feront l'affaire.

ce site a été créé sur www.quomodo.com